Sword se met au vert

Sword se met au vert
14 avril 2017 Victor Storti

Sword propose depuis maintenant 2 ans une flotte de vélos électriques à tous les collaborateurs, revenons sur cette initiative née à Lyon, nous avons interrogé notre Président pour l’occasion.

Comment/pourquoi est né le projet des vélos électriques ?

Notre volonté constante d’aller plus loin dans notre démarche « développement durable ».
Depuis l’adhésion de Sword au Global Compact en 2011 ; pacte qui incite les entreprises du monde entier à adopter une attitude socialement responsable, Sword multiplie les initiatives éco-responsables sur tous ses sites. Il y a 2 ans, Sword a décidé d’équiper ses collaborateurs lyonnais de vélos électriques.

Quels ont été les critères de sélection du modèle de vélo et du choix du partenaire ?

Pour le choix du vélo, nous avions 2 critères essentiels, la sécurité et un vélo de marque Française. Le projet ayant démarré à Lyon, nous avons sélectionné le prestataire parmi des fournisseurs lyonnais pour favoriser le service de proximité.

Comment le projet a-t-il été perçu par les collaborateurs ?

Le projet a reçu un fort engouement avec l’acquisition de 100 vélos au total. Les collaborateurs les plus assidus viennent travailler avec ce vélo tous les jours, par tous les temps. Ils sont ravis de cette volonté de développer des initiatives non liées directement à leur poste de travail mais vraiment liées à leur bien-être.

L’initiative a tellement été appréciée que nous avons décidé de renouveler la flotte plus tôt que prévu, avec des vélos encore plus à la pointe techniquement.

Y a-t-il une volonté d’étendre ce projet vers d’autres régions de France ?

Tout à fait, après le site de Lyon, pour ne parler que de la France, les sites de Rennes et Paris ont adhéré au programme.

Quelle est la prochaine étape du projet « vert » chez Sword ?

Nous avons voulu étendre encore un peu le projet et proposer une alternative aux vélos électriques.
Nous avons donc choisi de proposer aux collaborateurs de les équiper de zoés électriques.
Elles sont donc en test sur Lyon depuis ce mois d’avril et déjà 20 personnes ont passé commande !

>En savoir plus<